Investir en toute sécurité dans le tourisme au Maroc grâce à Parisoujda immobilier.

par.jpg

Une agence immobilière fiable, qui vous aidera à investir dans le tourisme au Maroc grâce à son équipe dynamique, compétente et attentive à vos désirs.
Avec un éventail de terrains nus et d’habitations dans tout le Royaume, Parisoujda comblera tous vos besoins immobiliers. Mais ce n’est pas tout ! Pour la vente ou la location au bord de la mer au Maroc, Parisoujda s’inscrit comme fer de lance des agences immobilière du pays. Alors, ne faîtes confiance à personne d’autre et prouvez votre valeur en choisissant la crème de la crème.Le tourisme culturel au Maroc

Le tourisme culturel, au Maroc, est surtout un héritage de la période coloniale. On situe, de manière générale, l’arrivée du Royaume sur le marché international du tourisme vers la fin des années 60 or la demande touristique était présente bien avant.
En effet, durant l’occupation coloniale, un tourisme itinérant, axé sur des circuits privés, avait vu le jour et était organisé par des agences locales, par d’autres de la métropole ou par des voyageurs, de leur propre chef. Cette situation, qui va perdurer jusqu’à la fin des années 60, s’explique par le fait que malgré un potentiel touristique diversifié, le Maroc mettait plus en avant le côté culturel.
De plus, le tourisme itinérant, dominé par les français, a tendance à tomber en désuétude avec l’arrivée de nouvelles nationalités comme les Espagnol et le Italiens qui accroissent la demande du produit culturel. Les villes impériales et les circuits du Sud du pays trouvent plus de grâce à leurs yeux. Et, l’évolution des sociétés industrialisées d’Europe et l’ascension de la conscience écologique aidant, les productions culturelles trouvent de plus en plus de preneurs et les excursions de découverte font venir de nombreux clients. Cela marque l’ascendant que prend le tourisme de désert et de montagne sur le tourisme balnéaire.

D’autre part, afin de développer certaine zones marginalisées, autant que pour diversifier ses propositions touristiques, l’Etat marocain a entrepris, dès la fin des années 70, l’aménagement de la ville de Ouarzazate et ensuite le développement du tourisme de montagne. Cela a permis de poursuivre l’œuvre des autorités locales qui avaient pour but de satisfaire une demande nouvelle pour les montagnes ou le désert. Il en résulte que les zones où l’on pratique le tourisme montagnard et pré-saharien sont des destinations de plus en plus recherchées par les visiteurs. Cela promeut encore plus le tourisme culturel dans la mesure où les visites de zones situées au pied du versant sud de la montagne atlantique sont, dès le départ, classées dans ce registre avec la découverte de sites historiques, d’éléments naturels, du patrimoine architectural unique, de la vie des oasiens et des hommes de la montagne dans leurs efforts pour s’adapter aux conditions climatiques rudes.

Les commentaires sont fermés.