Assister au festival Gnaoua à Essaouira et résider dans un riad pas cher

 

20120818162517.jpg

Riad Sidi Magdoul est un hôtel situé en plein cœur de la médina d’Essaouira à quelques pas des souks chaleureux et de la plage apaisante. L’hôtel offre une ambiance lumineuse, confortable et calme. Des chambres dotées de tout le confort nécessaire sont mises à la disposition des clients sur deux étages. Le riad dispose du wifi dans toutes les pièces et huit personnes seront à votre service, soit deux réceptionnistes, deux femmes de ménage, une cuisinière, un veilleur de nuit, amine et la directrice Christine. Certes, tout le confort y est mais c’est le lieu où il faut aller quand on cherche un riad pas cher à Essaouira ; une chambre vaut entre 36 et 52 Euros. Sidi Magdoul n’offre pas seulement l’hébergement à Essaouira, on y retrouve aussi un charmant restaurant appelé « le coin des artistes », c’est un restaurant mais aussi un lieu d’expression libre où on peut faire de la peinture, de la musique et bien d’autres activités.

13ème édition du festival Gnaoua

Essaouira accueille pour sa 13ème édition le festival Gnaoua et musiques du monde. Il se tiendra du 24 au 27 Juin 2010, afin de faire revivre les corps et les esprits de tous ceux qui sont amoureux de l’ambiance gnaouie. Le festival Gnaoua d’Essaouira encore appelé Festival Gnaoua et musiques du monde est un évènement qui réunit les maîtres (Maâlem) du style Gnaoua et des artistes pratiquant d’autres styles musicaux. Il est organisé chaque été depuis 13 ans maintenant, et fait vibrer la ville d’Essaouira tout le temps qu’il dure, principalement près des lieux de concerts que sont la place Moulay Hassan et bab Marrakech.

La musique Gnaoua date de plusieurs décennies maintenant, ce festival est donc une occasion de la remettre au gout du jour, en la combinant à l’énergie que dégagent les autres styles musicaux afin de créer un style universel et unique. Le but étant de garder l’essence propre, profonde et fragile de la musique Gnaoua tout en l’actualisant afin qu’elle soit au gout du jour. Le concert d’ouverture réunira sur la même scène la troupe du ballet Georgien avec ses dix danseurs, le groupe Armenian navy band constitué des deux frères Maâlem : (Mohamed kouyou et Maâlem Said kouyou). Ce premier show sera donc une effusion de chorégraphies balkaniques dans une atmosphère Gnaoua : c’est inédit pour le festival. L’autre évènement inédit sera la scène que partageront Maâlem Mustapha Bakbou et la troupe américaine « Step Afrika » qui compte douze danseurs de stepping. Ces représentations se tiendront à la scène Moulay Hassan suivies de plusieurs autres concerts fusion ; notamment celui de Amazigh Kateb qui est le fondateur du groupe « Gnaoua Diffusion », accompagné du Maâlem Souiri Abdeslam Alikane. Selon les organisateurs le festival Gnaoua est une occasion de mélanger les sonorités reggae, blues et jazz.

Les commentaires sont fermés.